Index Accueil Lexique Recherche avancée Diaporamas Bibliographie Liens Contact fr-fr en-uk Connexion
Chimère au rebec

loginPour visualiser les images en taille réelle, veuillez vous identifier

Photo de Chimère au rebec
Photo de Chimère au rebec
Photo de Chimère au rebec
Photo de Chimère au rebec

Copyright - X. Fresquet - Tous droits réservés


Citer cette fiche Quote
Fiche n°734 - Chimère au rebecMusicastallis - url: http://www.pm.paris4.sorbonne.fr/musicastallis - Iconographie musicale dans les stalles médiévales - F. Billiet, tous droits reservés, Université de Paris Sorbonne (Paris IV). Consultée le 24-08-19. InfoLiens rapides
Voir toutes les fiches ayant le critère
15e siècle
France
Gironde
Soliste
rebec
Chimère

Fiche n°734

Localisation : Eglise Saint-Pierre - Vertheuil, Gironde (France)
Voir toutes les fiches du lieu : Eglise Saint-Pierre - Vertheuil

Date : 15e siècle
Type de support : Appui-main N 2-3
Hybride au corps de lion et au buste de femme mutilée jouant d'un petit rebec posé sur l'épaule. L'instrumentiste tient un archet mais les détails organologiques de l'instrument sont difficiles à distinguer.
Scène imaginaire
Personnage(s): Soliste
Chimère jouant d'un rebec. Détail
  • Nom : Chimère
  • Type : fantastique
  • Sexe : de sexe hybride.
Organologie: On observe un instrument de la forme d‘un luth ou d'un cistre qui possède un système d'accroche de cordes ou peut être même d'accord même si les chevilles ne sont pas visibles. Ces dernières passent aussi au dessus de ce qui semble être une touche. Le deuxième objet parait être un archet avec une baguette et une mèche distincte qui met des cordes supposées puisque invisibles en vibration.
rebec Détail

Instrument monodique

Famille des cordophones de type cordophones (cordes frottées type vièle)
Index Sachs-Hornbostel : 321

Caractéristiques de l instrument sur cette fiche

Caisse : piriforme (luth)

Iconologie: Comme Cerbère et bien d'autres monstres, la Chimère est le produit difforme du monstre Échidna et de Typhon. Elle a la tête d'un lion et, ou d'une chèvre et la queue d'un dragon. Élevée par Amisodarès, roi de Carie, elle terrorisait tous les lieux d'alentour, vomissant des flammes et dévorant tous les êtres humains qui avaient le malheur de se trouver sur son chemin. Comme il craignait que le monstre ne s'attaquât à ses sujets, le roi de Lycie demanda à Bellérophon de le délivrer d'un tel fléau. Celui-ci, monté sur le cheval Pégase, perça la Chimère de flèches plombées, dont le métal fondit à l'ardeur des feux qu'elle émettait : elle fut, de la sorte, brûlée à mort.
Référence(s): Ancien numéro de la fiche : 8710 La décoration de ces stalles reste assez sommaire puisqu'elle n'est présente que sur les éléments qui séparent les assises. Sur les interdorsaux et les parcloses sont figurées des colonnes dont seules celles du bas sont cannelées, ces dernières encadrent des accoudoirs de formes arrondies également cannelés.
Scène(s) associée(s): Ce type d’images n’est pas étonnant dans la région Bordelaise puisque l’on peut observer le même genre de représentation sur la façade de l’église Sainte Croix à Bordeaux (notamment celle d’une cornemuse des Landes) ou encore sur celle de saint Quentin de Baron (olifant et rebec). Présence d'autres hybrides dans cet ensemble de Vertheuil.

Analogies

photo de la fiche n°680
photo de la fiche n°681
photo de la fiche n°376
photo de la fiche n°573
photo de la fiche n°684
photo de la fiche n°238